Chaine générationnelle de croissance économique et sociale

Un projet de société n'est durable et approprié que s'il est partagé par tous

J'adhère au projet
La GAP Economie

La GAP Economie

La GAP Economie

 

Intégrée au projet C.G.C.E.S, la GAP Economie est une nouvelle façon de penser l’industrie.
Sa spécificité ? Elle est basée sur les besoins liés au parcours de vie de l’individu : économiques, sociaux, environnementaux, technologiques et industriels.

 

Pour que l’individu soit l’acteur principal de cette économie, le pôle générationnel sera doté d’une structure de recherche & développement, où les générations toutes confondues créeront ensemble les produits de demain, qui seront pré-industrialisé et fabriqués directement sur le site.

 

La GAP Economie créera ainsi, sur la base réelle des besoins des individus, des usagers et des territoires :

  • de la production
  • des savoir-faire
  • des compétences
  • des produits et services
  • de l’emploi
  • des réseaux et territoires inter et intraconnectées dans leurs fonctionnements

 

La Gap économie est une industrie que la France doit promouvoir en priorité

 

Le périmètre de la C.G.C.E.S est vaste. Il s’inscrit dans le principe d’un aménagement global et durable du territoire. Il donne aux parties prenantes une compréhension partagée du projet et de ses objectifs.

 

Ce projet et cette filière sont en perpétuelle expansion, tant ils ont vocation à irriguer l’ensemble des besoins, des services, des marchés, des biens de consommation et des équipements. Sans se limiter à un seul secteur ou dimension, ils s’efforcent de conjuguer et de refléter une diversité systémique d’approches et de solutions, qui poursuivent les mêmes objectifs :

  • sortir des crises
  • répondre aux besoins et attentes de tous sur un parcours de vie personnel et professionnel

 

Le territoire n’est rien sans un projet partagé

 

La GAP économie prend en compte les nouveaux besoins spécifiques économiques, sociaux et environnementaux, mais également technologiques et industriels liés au parcours de vie de l’individu. Il s’agit d’ancrer un véritable projet de société et de développer une nouvelle industrie au service de l’individu et du territoire. Cette nouvelle industrie constituera une force de compétitivité pour l’économie française et de progrès sociétaux considérables.

 

Le territoire n’est rien sans un projet partagé qui lui donne son sens, et sans les solidarités humaines qui font de la mixité un bien commun.